Par lieu

Par tranche de prix

Par type de cuisine

Articles à venir

Rossini, Saint Herblain
Café Charbon, Saint Herblain
KFC, Saint Herblain
Naoki, Saint Herblain
La Pierre Bleue, Nozay
La Fantasia de Marrakech, Saint herblain
Au bout du quai, Saint Herblain
Bodegon Colonial, Saint Herblain
Bonheur de Nantes, Nantes
L'Origan café, Saint Herblain
Les Caudalies, Saint Herblain
Les pieds dans le plat, Nantes
Le 1, Nantes
Le Tantra, Nantes
Le Rivazza, Saint Herblain
L'imprévu, Orvault
Vélo noir, Noirmoutier
Sofie's, Saint Herblain
Planet Sushi
Fuxia, Saint Herblain
Le bonheur est dans la cuisine, Saint Herblain
Le Patio'nnément, Nantes
Zio Gino, Saint Herblain
Cook'In Box
Téo restaurant
L'étoile d'orient

Commentaires récents

Un japonais à ne pas engrosser

Le Sumo est un restaurant japonais, à côté de la FNAC, tenu par des laotiens.
Nous avons été bien reçu lors de notre entrée dans le restaurant.
Nous avons opté pour les places canapé à côté desquelles  prônent un autel asiatique ainsi qu’un aquarium sous vitrine. Pour le reste de la salle, cela fait plutôt cantine que restaurant.

Sumo : décor

Contrairement à d’autres restaurants japonais où l’on peut voir pléthores de menus allant de A à Z (différentes compositions : brochettes seules, brochettes et makis, makis et sushis, etc.), la carte ne présente pas beaucoup de choix.
Dans le cas présent, la carte présente 2 menus brochettes (composition de 6 ou 8 brochettes) de 12 et 14€ et de 3 menus avec du poisson (plateau de sushis, plateau de sashimis ou menu complet : sushis, sashimis et 8 brochettes) de 20, 24 et 30€
Pour les repas réservés pour le midi, il n’y a que des menus avec des brochettes allant de 9 à 14€ selon le nombre de brochettes et la composition puisqu’il y a des brochettes de légumes (courgettes, champignons) et viandes (bœuf, poulet, etc.)

D’habitude, je prends un menu où je peux avoir du poisson cru (sashimis) et des brochettes. Ici, ce n’est possible que pour le dernier menu mais il faut avoir un appétit d’ogre pour avaler l’ensemble du menu.

Nous avons opté pour deux menus sumo : soupe, salade, riz (à volonté), assortiment de 8 brochettes et une 1/2 bouteille de muscadet pour accompagner le repas.

Les entrées m’ont un peu déconcertée :

  • la soupe n’était pas une soupe miso, cela ressemblait à un simple bouillon de volaille
  • la salade est composée de chou, du surimi, une tranche de concombre et un quartier de tomate et est assaisonnée à la sauce soja et mayonnaise. Le concombre était vinaigré, le chou bien croquant et la tomate sans saveur. Le surimi n’apporte pas grand-chose à cette salade qui ne ressemble à aucune des salades que j’ai vues dans d’autres restaurants japonais

Sumo : Menu Sumo

Pour le reste du repas,  une assiette de quatre brochettes et un bol de riz. L’hôtesse nous rappelle que le riz est à volonté.

Mais où sont passées les quatre autres brochettes ?

Le temps d’avaler quelques bouchées de riz et de brochettes, l’hôtesse revient avec des brochettes de canard. Puis elle continue jusqu’à nous servir la dernière brochette bœuf fromage qu’elle nous recommande de manger bien chaud.

Cela est un peu surprenant de voir les brochettes arriver au fur et à mesure. Cependant, cela permet de ne pas manger de brochettes froides et cela ajoute à l’effet « sumo » du menu. En effet, en empilant les brochettes, on a le visu d’abondance dans l’assiette.

La note s’est élevée à 34€ pour notre dîner.

En conclusion, je ne recommanderai pas ce restaurant.
Les quantités servies sont correctes et si on a faim, le riz à volonté permet de se caler. Cependant, les plats ne présentent pas de saveurs particulières. Quelques brochettes étaient bien cuites mais pas la totalité.
De plus, l’absence de choix dans la carte puisqu’il était impossible de commander des makis, sushis en dehors des menus.

Coordonnées du resto :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *