Par lieu

Par tranche de prix

Par type de cuisine

Articles à venir

Rossini, Saint Herblain
Café Charbon, Saint Herblain
KFC, Saint Herblain
Naoki, Saint Herblain
La Pierre Bleue, Nozay
La Fantasia de Marrakech, Saint herblain
Au bout du quai, Saint Herblain
Bodegon Colonial, Saint Herblain
Bonheur de Nantes, Nantes
L'Origan café, Saint Herblain
Les Caudalies, Saint Herblain
Les pieds dans le plat, Nantes
Le 1, Nantes
Le Tantra, Nantes
Le Rivazza, Saint Herblain
L'imprévu, Orvault
Vélo noir, Noirmoutier
Sofie's, Saint Herblain
Planet Sushi
Fuxia, Saint Herblain
Le bonheur est dans la cuisine, Saint Herblain
Le Patio'nnément, Nantes
Zio Gino, Saint Herblain
Cook'In Box
Téo restaurant
L'étoile d'orient

Un bon restaurant laotien/thaïlandais de Nantes

Lors d’échanges de bonnes adresses de resto entre collègues, une adresse est souvent revenue : Le Vanola, un resto thaïlandais à Nantes.

Quand j’en ai eu l’occasion, j’y ai emmené mon chéri. Comme certains restaurants à Nantes, on ne vient pas au Vanola par hasard. Pas beaucoup de passages malgré sa proximité à la gare.

Nous avons été installés dans la salle de droite, endroit où figure une statue d’une tête de bouddha. Dans la salle de gauche, vous trouverez la particularité de pouvoir manger « à la laotienne », en chaussettes, semi-allongé sur des coussins entre des tables basses. Je n’en ai eu qu’un très bref aperçu et n’ai pas pensé à prendre une photo.

Le décor est sympathique. Je ne suis jamais allée en Thaïlande mais on trouve beaucoup d’objets exotiques et de référence à ce pays.
La carte offre du choix. Néanmoins sur le conseil de mes collègues, nous avons pris l’un des menus du soir et on nous a indiqué qu’il fallait prendre le plat intitulé « les larmes du tigres » : une de leurs spécialités à ne pas manquer.
D’ailleurs, sur le web, pas mal d’avis convergent dans ce sens. Par chance, ce plat fait parti du menu à 15€ 😀

Pour accompagner notre repas, j’avais suivi les conseils d’un collègue de prendre du saumur-champigny. Il devait avoir pris la dernière bouteille quand il est passé :p
Le maitre de salle, sûrement propriétaire du restaurant, qui avait une dégaine d’ado (jean + tee-shirt) nous a apporté un équivalent – que je n’ai plus en tête. Aïe, dur de se souvenir de ce repas du mois de mai 2011 dans tous les détails :p (Cela m’apprendra à prendre trop de temps pour écrire des articles :p)

 

Désolée d’avance pour les photos servant d’illustrations de mes propos ! La luminosité de la salle du restaurant ne me permettait pas de prendre de photo sans le flash, mais en activant le flash, le résultat n’est pas meilleur ! 😐

Petit détail sur les couverts : dans un restaurant laotien/thaïlandais, vous ne trouverez que rarement des baguettes. La plupart du temps, ce sera fourchette et cuillère. Eh oui, tous les asiatiques n’utilisent pas des baguettes pour manger :p

 

 En entrée, nous avons commencé par une salade de crevettes et une soupe. Tout d’abord, une très jolie vaisselle ! D’ailleurs, la présentation est faite telle que la nourriture ne soit pas trop loin de nos bouches 😀
La soupe était pimentée mais juste ce qu’il fallait pour les amateurs de cuisine épicée. La salade de crevettes était bien assaisonnée !

Pour les plats, nous avons fait moitié-moitié. Ils sont accompagné chacun d’un bol de riz, dans lequel on peut distinguer des grains  de maïs. Cela change du bol de riz nature habituel !
Le nid de fruits de mer est bien présenté. De l’angle de vue de la photo, on peut remarquer que le « nid » constitue le corps d’un oiseau avec sa tête coupée dans de la pomme 😉
La sauce était de bonne facture et là encore, le plat était bien assaisonné 😀 Par ailleurs, le nid est bien garni 😀
Concernant les larmes de tigre, la dégustation se fait en trempant une tranche de boeuf dans la sauce de la coupelle. Cela ne m’a pas tiré de larmes de l’oeil mais je dois reconnaître que la viande était fondante, saignante comme nous l’avions commandé. Il ne faut tout de même pas abusé de la sauce accompagnatrice qui doit regorger d’huile de sésame :p
Un bon plat pour les amateurs de viande. J’aurais bien aimé que le plat soit un peu plus chaud.

 

  

Côté desserts, ils ont un choix assez alléchant. Notre choix s’est porté sur des nems à la pomme accompagnés d’une sauce au caramel beurre salé et de la mangue fraîche sur lit de riz au lait.

Les nems à la pomme est un dessert qui allie le craquant de la feuille de riz et la douceur de la pomme. Le tremper dans la sauce caramel est d’une gourmandise !
Cela aurait été plus gourmand avec du chocolat noir mais après le repas que nous venions de faire, les fruits sont un choix plus judicieux.

La mangue était bien fraîche et fondante. Le riz est un surplus dans ces cas-là :p

Des desserts originaux et très bien exécutés 😀

 

Conclusion

Quand un restaurant est recommandé par des connaissances, soit on appuie leur avis, soit on est déçus.
En ce qui concerne le Vanola, nous n’avons pas été émerveillés. Néanmoins, nous avons passé une bonne soirée à un prix raisonnable (38€ pour 2 personnes : menu + vin). Les plats sont très bien présentés, les saveurs sont présentes. Le seul regret est la soupe un peu trop pimentée.
Par ailleurs, le service peut être sans doute amélioré : 

  • par une tenue en accord avec les lieux (peut-être trop habituée à voir des serveuses dans une jolie robe dans les restaurants thaïlandais du 13ème arrondissement de Paris). Mais le maitre des lieux en jean et t-shirt au milieu d’un décor qui vous fait voyager, je trouve cela dommage. Les autres serveurs étaient en jean et chemise.
  • un petit sourire à l’arrivée, ça fait toujours plaisir :p
Coordonnées du resto :

Une réponse à Vanola

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *